Atelier saint André Réalisation d'un visage
nl en
es it





Le dessin au pinceau

Lining with the brush - Faire un mélange d'ocre rouge avec une pointe de noir et préparer une couleur peu diluée.
- Retracer au pinceau les traits du visage sur le dessin existant
- Si une gravure complète du visage a été réalisée, le dessin au pinceau n'est pas nécessaire mais reste un excellent exercice...
Lining with the brush 2 - Rajouter un peu de noir au mélange pour tracer les arcades, les sourcils, les yeux et les pupilles, le contour des oreilles, la "goutte" du nez, les narines et les lèvres.
- Si l'icône comporte des mains et des pieds, utiliser aussi ce mélange pour retracer le dessin des doigts et des orteils.
- Ces traits sont des repères importants qui doivent réapparaître en transparence après la pose de la flaque.




La carnation de base (le proplasme)

Le choix de la couleur de base de la carnation (proplasme) se fera en fonction de l'école à laquelle se rattache l'icône que l'on veut interpréter et de son époque. Cette couleur peut varier du brun-vert sombre de l'Ecole de Pskov, ou d'un brun-vert lumineux de l'Ecole de Moscou à la couleur brun-chocolat de l'iconographie grecque ou de l'Ecole de Novgorod voire brun-doré des icônes italo-crétoises.

La couleur de carnation choisie ici pour la démonstration est proche de celle de l'Ecole de Novgorod.

The basic sanguir 1 - Préparer La couleur de la carnation de base selon les proportions suivantes :
ocre rouge : 3 parties.
ocre jaune : 1 partie.

- Mélanger ces deux couleurs à l'eau et ajouter progressivement du bleu outremer jusqu'à obtenir une couleur chocolat.
- Rajouter une pointe de vert et de noir et mélanger.
- Régler la couleur avec un rajout d'ocre jaune si la teinte est trop rouge etc... Faire des essais sur un papier blanc pour apprécier le résultaz à sec.
- La couleur ne doit pas être trop claire car elle doit contraster avec les éclaircissements.
- Introduire assez d'émulsion car cette couche doit être solide pour supporter les éclaircissements ultérieurs.

The basic sanguir 2

- Poser la flaque opaque en commençant au sommet de la tête et en l'étendant progressivement jusqu'à couvrir l'ensemble du visage et du cou.
- Eviter de "gratter" le fond de l'icône avec le pinceau et de revenir sur ce qui a été fait.
-Poser la même flaque sur les pieds, les mains et les autres carnations s'il y en a.
-Laisser sécher bien à plat sans y toucher malgré les éventuelles imperfections.


Le premier éclairsissement


The first highlights
- Délimiter les zones à éclaircir. Des recherches peuvent être menées sur les esquisses comme illustré ci-contre. Le coloriage plus fort par endroits indique les zones où la concentration des pigments d'éclaircissement sera plus dense...
- Retracer les traits du visage au pinceau et s'aider des esquisses du dessin si certains traits se distinguent mal.
- Mélanger 1 part d'ocre jaune pour 2 parts d'ocre rouge avec peu d'émulsion. Bien diluer.
- Poser la flaque en commençant par la partie devant être la plus éclairée, l'étendre en rajoutant un peu d'eau au mélange et en ramenant toujours le pinceau vers cette zone où la densité des pigments doit être forte.
- Eviter de "gratter" le fond.
- Laisser sécher complètement.
The first highlights 2 Après séchage, reprendre les parties mal colorées ou manquant d'homogénéité par un brossage : cette opération consiste à "fondre" la couleur en garnissant le pinceau d'un peu d'émulsion diluée (et un peu de couleur d'éclaircissement) pour obtenir un dégradé progressif.

Si par mégarde des trous apparaissent, faire une petite flaque de carnation de base aux endroits précis des trous, remettre un peu de couleur d'éclaicissement et uniformiser ensuite par un brossage délicat.


Le deuxième éclaircissement

The second highlights - Préparer un mélange d'ocre rouge et d'ocre jaune à parts égales et faire des flaques en réduisant la surface d'éclaircissement.
- Brosser avec un peu de couleur dans l'émulsion diluée.
- Laisser sécher.

- Retracer les yeux, les arcades, les oreilles. la goutte du nez, la bouche, le contour des cheveux avec un mélange de Sienne brûlée, un peu de noir et une pointe de rouge en mélange assez sec.



Les derniers éclaircissements

Le nombre des éclaircissements suivants et leur intensité sera à déterminer en fonction de l'aspect final désiré pour le visage.

En règle générale, il faut éviter des transitions trop violentes entre les éclaircissements successifs et se méfier du blanc de titane qu'il faut employer avec prudence et toujours mélangé au blanc d'argent (toxique) qui est transparent et permet des transitions douces entre les teintes.

La technique utilisée pour les derniers éclaircissements alterne entre la petite flaque avec peu d'oeuf et le brossage délicat. Certains iconographes posent les dernières couches en brossant (pinceau contenant un peu de couleur presque sèche) et en estompant (pinceau contenant un peu d'émulsion diluée) au fur et à mesure. Si les éclaircissement donnent une couleur trop blanche, il est possible de faire un glacis d'ocre rouge sur l'ensemble du visage pour lui redonner de la vie (passer sur toute la surface de l'émulsion diluée avec une pointe d'ocre rouge sans revenir sur ce qui a été fait).

The last highlights - Les "lumières" sont des petits traits blancs placés à des endroits précis pour donner le dernier éclairage aux visages.
- Préparer du blanc de titane mélangé à une pointe d'ocre jaune et travailler assez sec.
- Ne pas brosser les "lumières" car les traits doivent demeurer bien nets.

Accueil / Sommaire technique icône / Réalisation visage
Dernière mise à jour le : Mar 9 déc 2008, P. Grall © ASA 2000 - 2009 Tous droits réservés.